Le Sport-Santé, ses définitions, ses acteurs : 

WILD MOVE est acteur du Sport-Santé dans les Alpes Maritimes et fait partie du réseau AGITA, animé par l'association Azur Sport Santé qui est le centre de ressources, d’expertise et de promotion du sport-santé des Alpes-Maritimes et du Var (PACA-Est), reconnu par l’Agence Régionale de Santé PACA.

Azur Sport Santé ou A2S anime désormais la cartographie des acteurs régionaux avec le site Mon Sport Santé PACA

Cette cartographie répertorie les acteurs du réseau qui rassemble les Professionnels du Sport, les Professionnels de la Santé, et les Bénéficiaires (patients le cas échéant)

Notre association WILD MOVE est Membre actif au Conseil d'Administration d'Azur Sport Santé et intervient dans les projets de réflexion, l'animation des débats,  l'organisation du réseau AGITA... .

Il se structure suivant trois type d'offre Sport-Santé :

  • Les offres d’activité Sport Santé Bien-Etre (SSBE), non axées sur la compétition en générale (sauf souhait du pratiquant), elles sont un but de bien-être et de prévention de la santé (prévention primaire) ; elles sont destinées aux personnes plutôt en bonne santé, qu’elles soient sédentaires, insuffisamment actives ou déjà actives.

  • Les offres d’activité physiques adaptées (APA), elles sont destinées aux personnes atteintes d’une maladie chronique, présentant des facteurs de risques de maladie chronique, ayant un profil spécifique (femme enceinte, jeune maman…)A noter que ces catégories de publics peuvent également s’orienter vers des activités SSBE si elles considèrent, en concertation avec leur médecin (et leur éducateur sportif dans le cas où elles pratiquent déjà dans un contexte encadré) qu’elles sont suffisamment « expertes » et autonomes dans leur activité.

  • Les offres d’activité physique adaptée dispensée par un enseignant APA Plus (EAPA), qui sont destinées à des personnes ayant une limitation fonctionnelle sévère. Dans un premier temps ces personnes doivent être orientées par leur médecin vers un professionnel de santé pour progresser dans leur mobilité fonctionnelle. Après un certain nombre de séances, et en fonction des progrès, elles pourront en complément, pratiquer une activité physique adaptée avec un enseignant en APA.

Les activités Sport-Santé chez WILD MOVE sont SSBE :

Nos Activités Physiques Adaptées sont principalement aquatiques avec le LONGE COTE et le FITNESS EN MER .

Elles sont destinées à un large public jeune et moins jeune, de niveaux physiques différents, avec en commun l'envie d'évoluer en groupe et de parfaire sa santé. En effet les bénéfices d'une activité physique dans l'eau de mer sont multiples et sont dû à cette synergie de la rencontre du mouvement et de l'eau de mer.

Les bienfaits de la mer :

D'un point de vue plus général courir, marcher et se mouvoir dans l'eau est très bénéfique pour le pratiquant. En synthèse nous pouvons retenir les bienfaits suivants :

  • permet une activité physique adaptée à toutes et à tous puisque l'eau permet un travail musculaire tout en douceur pour les articulations (un travail dit "en décharge" car moins de poids sur les articulations...) avec la portance de l'élément liquide.

  • permet ainsi de se rééduquer si problème musculaire, osseux ou articulaire. Car on remuscle en toute sécurité.

  • permet un effet massant et drainant pour les tissus (effet mécanique de l'eau sur les membres) et ainsi permet de mieux faire fonctionner le métabolisme général de la personne, favorise la circulation du sang et du système lymphatique, et apporte une détente musculaire, pour mieux récupérer.

  • permet d'accentuer le travail musculaire et augmenter la rentabilité de l'exercice par la résistance qu'offre l'élément aquatique (ex : 1 heure de course à pied peut être remplacée par 20 min de course dans l'eau, la "productivité" musculaire sera la même).

  • permet une dépense énergétique supérieure car outre l'activité musculaire corporelle, le corps utilise de l'énergie pour réguler sa température (même si l'eau est à 26°C car n'oublions pas que le corps est à environ 37°C).

  • permet de faire le plein de sels minéraux par l'effet ionsant de l'eau de mer. En effet les sels minéraux de l'eau de mer sont à partir d'un bain de 15 min, assimilés par les pores de la peau.

  • permet de se relaxer et de faire disparaître le stress, en effet l'eau de mer s'apparente au premier élément où la vie à débutée, ainsi qu'au liquide amniotique de la mère. Il a donc se rôle réconfortant, car c'est un élément qui nous est cher.

  • permet de ne pas tomber malade par le fait de la stimulation régulière de la thermo-régulation, de l'effet antiseptique de l'eau de mer pour la peau et les muqueuses.

La pratique du Longe Côte : un sport pour la santé

 Les apports du point de vue médical d’après Marc Clairet, membre du staff médical équipe de France Aviron, avec Thomas Wallyn et Sophie Chipon sont décrits ci-après en détails :

Travail en décharge : La pratique en milieu aqueux permet un travail en impesanteur et donc une levée des contraintes articulaires liées au poids, notamment pour la région lombaire (hanches, les sacro-iliaques) et les membres inférieurs. La portance de l’eau permet d’accroître et d’entretenir la mobilité : on se sent plus léger !

Travail de renforcement musculaire du caisson abdominal et des muscles du tronc : En effet, il y a un travail synergique des muscles abdominaux (grand droit, petit et grand oblique) et des paravertébraux (long dorsal, épi épineux, iliocostal lombaire, iliocostal dorsal) correspondant au verrouillage lombaire et au soutien de la colonne vertébrale, travail particulièrement recommandé chez les lombalgiques. On observe donc une sollicitation de l’auto agrandissement, l’amélioration et une meilleure perception du schéma corporel avec un retentissement sur la posture : on se redresse, on se tient droit à nouveau, on redécouvre son corps… Le port de tête est à nouveau facilité et s’inscrit dans une aisance retrouvée en synergie avec la maîtrise de la posture du buste.

Avec pagaie, travail musculaire dynamique cette fois de groupes musculaires, tels que : les abaisseurs d’épaule (grand rond -petit rond grand pectoral) très recommandé pour les périarthrites scapulo-humérales et recentrage huméral lié au stress – lutte contre l’effet « tête dans les épaules ». Gros travail au niveau des fixateurs des omoplates qui permet au niveau postural de se redresser et d’ouvrir la cage thoracique.

Travail circulatoire : Semelle de Lejars (voûte plantaire) : on demande une attaque franche du talon suivi d’un déroulement du pas souple (puisqu’en impesanteur) jusqu’aux orteils favorisant le retour veineux rendant une sensation de jambes légères après la séance. La pression de l’eau tout autour du corps favorise un drainage lymphatique naturel dont les vertus sont essentiellement une lutte contre la stase veineuse et les œdèmes (jambes gonflées, lourdes). Le froid réveille la circulation veineuse et lymphatique et dynamise le corps et l’esprit (on prend sur soi d’aller dans l’eau « froide », petit défi qui repose sur une envie de se dépasser). L’effet tonifiant et le rapport direct avec la mer permet de libérer l’esprit et de rester en lien avec la nature : l’effet déstressant est assuré ! Effet minéralisant : L’eau de mer et l’air marin apportent leurs lots de minéraux.

Travail d’équilibre et vestibulaire dû au courant. Le travail de coordination entre les membres inférieurs et supérieurs, et de latéralisation stimulent l’activité cérébrale motrice et sensorielle. Sollicitation très stimulante pour les personnes âgées, pour les personnes qui ne pratiquent pas de sport ou celles en reprise d’activité suite à un arrêt prolongé

 

La pratique du longe côte, surtout en hiver, nous place dans une situation insolite : on se sent coupé du monde, comme sur une autre planète, en impesanteur, libérés des contraintes physiques et sociales… La pratique collective permet pour les personnes en situation de maladie chronique, de rémission ou de convalescence et rééducation de reconquérir leur corps, de rencontrer d’autres personnes, d’échanger, de partager dans le respect de chacun, dans la confiance et l’encouragement… L’organisme est renforcé ainsi que les défenses immunitaires (fini les rhumes à répétition, les céphalées…). La pratique du Longe Côte permet de retrouver et de préserver une Santé mentale… une santé physique… une santé affective…

 

Ce sport de pleine nature a aussi des vertus pour la santé mentale et psychique et permet de réduire la dépression, l’anxiété et de lutter contre la déprime. Amplifiant la respiration, la marche aquatique côtière, dans un environnement marin et au cœur de paysages agréables, est propice à générer le calme intérieur et l’équilibre entraînant une atténuation des sentiments négatifs et une régulation des émotions. Améliorant le relâchement pendant et après la marche, l’image corporelle qu’on a de soi après l’exercice, le niveau d’aisance qu’on a acquis, le dépassement des capacités initiales (que ce soit dans la durée ou la distance parcourue), sont autant de facteurs qui rendent compte de l’efficacité de l’exercice. La confiance en soi grandit alors en même temps que le plaisir éprouvé durant l’effort. Dans le cas de pathologies chroniques lourdes ou pour les personnes en rémission de traitement du cancer ainsi que dans d’autres pathologies, le longe côte est un facteur décisif d’amélioration du processus de guérison...

Mentions légales

© 2019 by Flavien Amela, created with Wix.com